S’indigner sans perdre le focus

Brouillon effacé. Je recommence. Le titre sonne juste mais les mots ont changé. Il est minuit passé et j’ai scrollé pendant plus d’une heure de temps. A force, je me sens nauséeuse et je n’ai toujours pas mis en actions les plans de cette journée oups ceux de la journée d’hier.

J’efface donc tout et je recommence parce que je veux que ce texte soit vrai. Vrai comme l’impuissance face aux injustices qu’il ya en ce moment un peu partout dans le monde. Vrai comme le mode FOMO (Fear of Missing Out) dans lequel je suis plongée depuis des semaines. Cette peur de manquer quelque chose qui serait encore pire que ce que je sais déjà… alors qu’est ce que je fais ? Je m’indigne. Je débats. Je m’énerve. Je fais défiler mon fil d’actualité sur twitter, facebook, instagram … et… il est où mon plan de la journée ? Mon compteur d’utilisation quotidienne d’instagram marque 2h passées sur le réseau social aujourd’hui. C’est beaucoup trop.


Le constat est sans appel: le temps consacré à l’indignation nous détourne parfois de ce qu’on veut et pourrait accomplir quand tout va bien. S’il est nécessaire de s’indigner, il l’est aussi de ne pas s’oublier dans le processus. 

Ne pas m’oublier, ne pas me sentir vide et consumée. Tant que cela est possible, j’accompagne désormais mon indignation d’actions. Cela va de la contribution financière en soutenant des causes ou des créateurs de ma communauté, à l’achat des livres d’auteurs sur le sujet, en passant par l’éducation. Education pour moi et pour ceux qui sont autour de moi. Ceux que je peux sensibiliser. Si l’impact de la prise de parole sur les réseaux sociaux n’est plus à démontrer (selon moi), il ne faut pas négliger celui sur le terrain. Les personnes promptes à épingler celles qui restent silencieuses sur les réseaux sociaux oublient bien trop vite que cela a pu leur arriver sur certains sujets pour différentes raisons personnelles et surtout qu’il y a plusieurs façons de passer à l’action. 

Il ya quelques temps, j’ai découvert  que des proches à moi, que je fustigeais de ne pas s’exprimer sur la scène publique concernant les discriminations, car ils avaient l’air plus concentrés sur leur projets, contribuaient loin des écrans à offrir une vie meilleure aux personnes dans la précarité. Depuis ce jour là, je ne juge plus les silences. Se taire sur internet ne signifie pas qu’on agit pas autrement à construire une meilleure société. Cet épisode du podcast Hey Girl de l’écrivaine afroaméricaine Alex Elle en parle bien. Elle qui s’est faite attaquer par une lectrice concernant l’absence de publication sur ses réseaux sociaux sur le meurtre de l’afroaméricain Georges Floyd, a apporté une réponse qui rejoint mon propos plus haut. Life happens outside of instagram.

Maintenant, revenons à la perte du focus causée par l’indignation sans action. C’est un peu comme le rêve sans passage à l’action. Dans les 2 cas on parle, on parle, mais à la fin de la journée on a rien fait de concret pour changer les choses et on se sent encore plus mal que la veille. Dans le livre « The year of yes » que je suis entrain de lire, Shonda Rhimes compare les « Doers » aux « Dreamers » et se cite en exemple. Elle qui voulait être la prochaine Toni Morrison est plutôt devenue une des scénaristes les plus demandées d’Hollywood parce qu’elle ne s’est pas arrêtée pour contempler son rêve. Elle a continué d’avancer et de saisir les opportunités sur son chemin.

Arriver aussi à identifier ce qui peut nous sortir de l’état d’indignée qui n’avance plus, déprime et perd de vue ses objectifs : 

  • Faire une pause (pas trop longue) et prendre du recul si je me sens dépassée.
  • Aller au bout de mes intentions quotidiennes ou hebdomadaires concernant mes projets. Commencer la journée en travaillant dessus avant d’aller lire une information quelconque qui changerait ma dynamique
  • Mettre un chrono sur mon temps d’utilisation du téléphone et surtout des réseaux sociaux. Instagram et Youtube dans les paramètres permettent de recevoir un rappel lorsqu’un certain temps est écoulé. 
  • Prendre du temps pour passer à l’action en faisant mes recherches sur comment aider pour telle ou telle cause. Merci Google.

Voilà ma réflexion du moment. N’hésitez pas à partager vos astuces pour passer de l’indignation à l’action tout en restant concentré.e sur vos projets.

A très bientôt.


La Playlist est de retour !

Ibeyi – River

Solange feat Lil Wayne – Mad

Nguea La Route – Desillusion  

Manu Dibango – Idiba 

 

 

 

Auteur : Téclaire

Rédactrice et créatrice de contenu, j’ai écrit pour différents magazines et portails d’informations. Après 11 ans au Sénégal, je vis depuis peu au Canada. .