La sororité en poésie

Avez vous déjà lu un livre et dès les 1er mots vous vous dites : « mais c’est à moi que l’auteure parle ? » ou alors « j’aimerai tant dire cela aux femmes de mon entourage ». C’est ce qui m’est arrivé avec Nectar de Upile Chisala.

J’ai découvert l’auteure  orignaire du Malawi sur instagram où elle partage des extraits de ses poèmes et des portraits d’elle dans un esthétisme soigné. J’avais d’ailleurs ajouté son recueil Soft magic à ma liste de livres à acquérir. 

Upile_Chasala-711x1024
Upile Chisala by Maxim Vakhovskiy


Comme l’univers fait bien les choses, qu’est ce qu’une de mes meilleures amies m’envoie par la poste pour mon anniversaire en décembre dernier ? Nectar

« For the women who unlearned silence and the women who are still coming to terms with their voices, nectar is yours first »

Voilà comment s’ouvre le livre. Voilà comment j’ai plongé dans des mots qui me parlaient sans pour autant que l’auteure me connaisse. Dans ce recueil, j’ai lu mon histoire. Mes trauma. Mes espoirs. Ceux de mes amies. Ceux de nos mères. J’y ai lu ce que l’amour n’est pas et devrait être. J’y ai surtout perçu une ode aux femmes et une ode à l’amour de soi.

 J’ai donc choisi de retenir ceci : 

  • Il faut être bienveillant dans les vécus qui diffèrent des nôtres, ne pas juger et s’épauler… on ne sait jamais ce par quoi des femmes qui ont l’air mieux loties que nous peuvent passer
  • Nos mères n’avaient pas la vie facile, essayons de pardonner leur manquements
  • Chaque voix qui veut raconter son histoire peut le faire et personne n’a le droit d’invalider nos expériences. 
  • Prenons soin de nous. Nous sommes précieuses. Nous sommes notre premier amour.
  • Vous voyez la bienveillance dans tous ces points ? Et bien pour la percevoir, il faut en être témoin. Les femmes dans ma vie l’ont manifesté de diverses façons par des actions concrètes. Des amies qui demandent de tes nouvelles quand tu disparais des réseaux sociaux, celles qui te laissent un long message vocal pour donner leur avis sur ton dernier projet, celles qui  viennent te faire à manger chez toi alors que tu viens de sortir de l’hôpital, qui t’amènent des fleurs alors que ça fait des mois que tu ne t’en achètes plus. Des amies qui comprennent tes « up and down » et t’encouragent à pratiquer ton self care, à ne pas t’oublier… et celles qui t’offrent des livres qui te parleront à coup sûr.

    Upile

    Bref, des petits gestes, des minuscules même parfois. Et pourtant la force qu’il ya dans ces attentions est inimaginable. Cet entourage quand on l’a, il faut le chérir. Il faut le célébrer. Pour cette raison également j’apprends à prendre des nouvelles au moins une fois par mois de mes amies que je vois moins souvent ou à qui je ne parle pas régulièrement, j’essaie au maximum de partager leur projet ou d’y contribuer. Dans le même élan, je continue d’alimenter la plateforme Les Maters, pour que nous apprenions les unes des autres. 

    Voilà donc ce que ce recueil m’évoque. Alors quand un livre vous chamboule autant il faut en parler et le partager. Pour continuer  dans cette vague de bienveillance, j’offre Nectar à l’une d’entre vous. Je l’offrirai également à une de mes meilleures amies qui est née aujourd’hui car je veux passer le flambeau que j’ai reçu. Je veux que ce message continue de résonner dans nos têtes : nous sommes précieuses. 

    Dites moi en commentaires ce que les femmes de votre vie vous apportent et ce que vous leur apportez. Et aussi si vous souhaitez recevoir le livre 🙂 


    Playlist

    India Arie- Brown skin 

    Lizzo – Good as hell 

    Asa – Jailer

    Sister sledge – We are family 

     

     

     

     

    Auteur : Téclaire

    Rédactrice et créatrice de contenu, j’ai écrit pour différents magazines et portails d’informations. Après 11 ans au Sénégal, je vis depuis peu au Canada. .